ENFANT

Boîte à outils

Le mage : la pause respiration

Durée de l’exercice :
environ 1 minute

Ce petit exercice de relaxation permet d’installer le calme, de se recentrer, et de se reconnecter avec sa respiration. Le simple fait de prendre de grandes respirations active le système nerveux parasympathique (la branche du système nerveux qui calme) et désactive les hormones du stress. Cet exercice simple et rapide peut être proposé aux enfants comme une petite pause respiration qui leur permet de se calmer, de se ressourcer, ou de sortir rapidement d’une situation de tensions.

La technique, étape par étape :

  1. Je m’installe debout, bien droit, les pieds bien ancrés dans le sol. J’installe le calme en moi en portant attention à ma respiration: je respire profondément, avec de grands inspirations et de grandes expirations. Ma respiration doit rester facile, je ne dois pas forcer ni manquer d’air ; je m’adapte à ma respiration pour la laisser être naturelle et confortable. Si j’ai des pensées, je les laisse passer dans ma tête comme des nuages dans le ciel et je me reconcentre sur ma respiration.
  2. Tout en inspirant, je lève les bras doucement vers le ciel, paumes vers le haut, comme si j’étais un mage et que je venais récupérer toutes les énergies lumineuses et les poussières magiques qui flottent autour de moi.
  3. Tout en expirant, je viens croiser les bras devant ma poitrine, en posant mes mains au niveau de mon cœur. Comme si je ramenais tout contre moi cette vague d’énergie lumineuse et de poussière magique.
  4. Tout en inspirant à nouveau, je m’imagine que je me remplis de toute cette lumière, de toute cette énergie, de toute cette magie. Comme si ces énergies magiques que j’avais récupérer entraient dans mon cœur et se déversaient dans tout mon corps.
  5. Tout en expirant une nouvelle fois, j’ouvre mes bras grand devant moi comme si j’avais des pouvoirs magiques et que je voulais diffuser toute cette lumière et toute cette énergie tout autour de moi.
  6. Je viens replacer mes bras le long de mon corps et, si je le souhaite, je peux recommencer une nouvelle fois l’exercice en imaginant que la lumière, l’énergie et la magie que je récupère et que je diffuse autour de moi sont de plus en plus intenses.

La respiration est tout le temps là, à tout moment de notre vie, mouvante et fluctuante. Par là, elle peut être utilisée comme point d’ancrage pour nous recentrer et nous apaiser. Il est intéressant de connecter les enfants (petits et grands) à leur respiration et de le faire prendre conscience que, grâce à elle, ils peuvent s’octroyer de véritables pauses bienfaisantes, relaxantes et apaisantes.

%d blogueurs aiment cette page :