Blog

Vrai/faux sur les émotions

  1. Il y a des bonnes et des mauvaises émotions. 

FAUX. Les émotions ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elles sont toutes UTILES et NECESSAIRES. Les émotions sont indispensables car elles nous tiennent informés en permanence sur notre équilibre intérieur (satisfaction ou non de nos besoins, qualité de notre environnement, réalité que nous sommes en train de vivre….). Elles peuvent, bien entendu, être plus ou moins agréables à vivre, mais chacune d’elle reste indispensable par la quantité d’informations qu’elle nous envoie.

  • Le problème avec les émotions c’est que ça peut durer des heures, voire des jours ou des semaines.

FAUX. Une émotion en tant que telle ne dure généralement pas plus de 90 secondes maximum. C’est ce temps qui s’écoule entre la survenue du stimulus externe et le déclenchement interne de l’émotion. L’émotion est une réponse automatique à une situation précise qui se produit dans l’ici et maintenant ; elle est donc de courte durée. C’est le sentiment qui, lui, correspond un état affectif plus durable, qui évolue dans le temps.

  • Une émotion c’est un truc pour les sensibles.

FAUX. Les émotions sont des réactions spontanées qui se produisent face à une situation donnée. Ce sont des réactions complexes qui engagent à la fois l’esprit et le corps (augmentation du rythme cardiaque, gestes, postures…)  et qui agissent directement sur le système nerveux autonome.  Les émotions sont des réactions innées, réflexes, et automatiques. Tout le monde est donc concerné, de la même manière, par les émotions.

  • Ça ne sert à rien de parler de ses émotions, et encore moins de les écouter.

FAUX. Comme on l’a vu précédemment, les émotions sont des processus physiologiques normaux qui nous renseignent sur notre environnement et sur nos besoins ; il est donc normal, en tant qu’être humain, de ressentir des émotions. De la même manière que quand on a soif notre cerveau nous envoie l’information suivante « j’ai soif, prends quelque chose à boire », les émotions nous envoient des informations utiles. Il est donc important, pour notre santé, d’écouter les messages que nos émotions ont à nous transmettre. En effet, lorsqu’une émotion reste bloquée, elle tourne en boucle et peut générer des troubles et des symptômes variés. Il est donc important de savoir écouter et exprimer sainement ses émotions car exprimer ses émotions c’est libérer ses émotions et leur permettre de s’envoler.

  • On peut apprendre à développer ses émotions positives.

VRAI. Il existe différents outils pour apprendre à gérer ses émotions et à développer ses émotions positives. Les approches centrées sur une meilleure compréhension de soi (comme l’EFT par exemple) sont très efficaces pour faire le tri dans nos émotions. En effet, ce genre d’outils nous permet de reconnaître nos émotions envahissantes, de les écouter, et de nous en libérer pour laisser toute la place aux émotions qui nous font du bien. Avec l’EFT par exemple, c’est comme si on décidait d’enlever nos lunettes grises et moroses pour voir enfin la vie en couleur.

  • L’éducation joue un rôle dans notre capacité à réguler nos émotions.

VRAI. Savoir exprimer ses émotions de manière adaptée est quelque chose qui s’apprend. C’est une démarche saine à encourager puisque les émotions sont, comme nous l’avons vu précédemment, des phénomènes régulateurs. L’intelligence émotionnelle est la capacité à reconnaître, à comprendre et à réguler nos émotions pour arriver à composer, de la meilleure manière qui soit, avec les émotions des autres. Chacun peut donc décider de cultiver et d’entraîner son intelligence émotionnelle, et chaque parent peut choisir d’accompagner son enfant dans la découverte, le développement et l’apprentissage de ses émotions. L’EFT se révèle être, là encore, un formidable outil.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :